Adresse : 5 Rue de Lattre de Tassigny, 45110 Châteauneuf-sur-Loire

Téléphone : 06 75 53 27 50 Email : sophieperronnet.naturo@gmail.com

Naturopathe Sophie Perronnet
BON PRINTEMPS AVEC MES CONSEILS

BON PRINTEMPS AVEC MES CONSEILS

Voici des articles ou extraits pour bien vivre le printemps !

Notion de bonheur

Ho’oponopono dit : « soigne-toi pour soigner le monde ! »

Chaque individualité fait partie d’un tout. La vie de chacun contribue au processus complet de l’humanité. Ceux qui se soignent de leurs souffrances soignent la conscience de l’humanité.

Je nous aime. A très bientôt au cabinet ou à distance…

sophie-naturopathe-mars-1

Les parties de notre individualité

Je vous présente les parties de notre individualité. Dans la conscience de l’unité, nous sommes un. Notre individualité comprend 7 corps énergétiques qui correspondent à 7 chakras : corps physique, éthérique ou énergétique, astral ou émotionnel, mental, causal, Christique ou bouddhique et Divin ou atmique.

 

Pour mieux comprendre : http://eveil2000.com/Aura-et-ses-7-corps-energetiques.htm

sophie-naturopathe-mars-2

Méditation de l’arbre, méditation de l’ancrage

La méditation de l’arbre est une méditation d’ancrage qui permet de trouver la stabilité et la force pour faire face aux évènements de la vie :

Lien : https://www.youtube.com/watch?v=L58AqtwdSYE

CONSEILS ET INFORMATIONS DE FEVRIER

CONSEILS ET INFORMATIONS DE FEVRIER

Voici des articles ou extraits pour le mois de février

La clé de votre énergie

Carl Gustav Jung disait « Ceux qui n’apprennent rien des faits désagréables de leur vie forcent la conscience cosmique à les reproduire autant de fois que nécessaire, pour apprendre ce qu’enseigne le drame de ce qui est arrivé. Ce que tu nies te soumet. Ce que tu acceptes te transforme ». Tant que nos blessures émotionnelles ne sont pas guéries, l’univers va faire en sorte que nous attirions des personnes et/ou des situations qui nous ferons revivre ces blessures afin de nous donner une chance d’en comprendre le sens, de les digérer et de ne plus être affectés. Livre de Natacha Calestrémé « La clé de votre énergie ».

 

Les raisons qui peuvent amener à une séance de Biorésonance

Vous ressentez les symptômes suivants : fatigue chronique, maux de tête violents, engourdissements, pertes de mémoires, difficultés de concentration, insomnie, tendinites à répétition, sciatiques, inflammations chroniques… Pensez aux pollutions électromagnétiques (téléphone mobile, Wifi, téléphone sans fil, bluetooth, TNT, TV connectée et ses accessoires sans fil, la 5G…). Des solutions existent. Pensez à consulter en biorésonance selon Paul Schmidt !

 

La sensibilité aux rayonnements

La sensibilité aux ondes électromagnétiques se rapprochent du concept « capital soleil », c’est-à-dire une sensibilité aux rayonnements qui peut, lorsque le seuil de saturation de votre corps est atteint, déclencher des réactions en chaine avec l’apparition de symptômes pouvant aller jusqu’à la flambée de pathologies lourdes de type tumeur au cerveau.

Il est de la responsabilité et de la liberté de chacun de s’engager dans une prévention active avant d’attendre que cette crise sanitaire en germe ne devienne une triste réalité sociale.

 

Pourquoi désintoxiquer son corps au printemps ?

Pour rester en bonne santé, le corps doit en permanence éliminer les toxiques apportés de l’extérieur (polluants divers) et les toxines engendrées par son activité propre (digestion, renouvellement cellulaire permanent). Pour cela, la Nature a tout prévu : les 5 émonctoires (=portes de sortie des déchets) : foie et intestins, reins, poumons et peau avec ses glandes sudoripares et sébacées). Lorsque ces organes travaillent tous normalement, que la production et l’apport de déchets ne sont pas trop élevés, le terrain reste propre et les cellules peuvent fonctionner correctement.

Par contre, lorsque les déchets sont trop nombreux et les émonctoires paresseux ou déficients, le terrain accumule progressivement des déchets et la maladie apparait.

Envie d’une détox en biorésonance ? Prenez votre rendez-vous auprès de mon standard au 06 75 53 27 50 

 

Jus vert détox

  • 1/2 concombre
  • 2 branches de céleri
  • 1 pomme verte type Granny Smith
  • 2 poignées d’épinards
  • 1/2 citron
  • gingembre

 Atelier en ligne sur les jus > https://sophieperronnet.fr/produit/tirez-le-meilleur-des-fruits-et-legumes-avec-les-jus/

J’adore le livre de Christine Bouquet Joyeux : « Avec Maminie, je cuisine en chantant pour ma santé »

Le goûter idéal des enfants

Je bois de l’eau ou un jus frais que je presse moi-même. J’ai bien compris : pas de sirops, pas de sodas !

Je croque des fruits et des fruits secs, du bon pain avec un carré de chocolat noir. C’est tout !

UNE HUILE ESSENTIELLE POUR LUTTER CONTRE LE RHUME

UNE HUILE ESSENTIELLE POUR LUTTER CONTRE LE RHUME

LE RHUME, UN VIRUS RAPIDE QUI PEUT VITE EVOLUER

En hiver, les rhumes sont courants. Ils sont dus à des virus qui se transmettent rapidement. Les soigner est indispensable pour éviter qu’ils ne se transforment en bronchite, otite ou sinusite.

L’huile essentielle d’eucalyptus radié est l’un des antiseptiques les plus efficaces. Elle dégage les voies respiratoires, favorise l’expectoration et combat les virus, est excellent stimulant immunitaire.

      • Verser 2 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radié sur un mouchoir et le respirer plusieurs fois/jour. Attention : à ne pas faire pendant la grossesse et l’allaitement.

Les conseils en plus : se laver régulièrement les mains afin d’éviter la dispersion des virus, se couvrir suffisamment, stimuler les défenses immunitaires avec une alimentation riche en vitamine C.

Pour en savoir plus : https://sophieperronnet.fr/consultations/

 

CONSEILS POUR BIEN CHOISIR UNE HUILE ESSENTIELLE

CONSEILS POUR BIEN CHOISIR UNE HUILE ESSENTIELLE

Sur le flacon, plusieurs indications doivent être indiquées :

  • la mention « Huile essentielle » et non pas une autre mention « à base d’Huile essentielle »
  • la mention « 100% pure et naturelle » qui garantit qu’elle n’a pas été diluée ou rectifiée
  • le nom de la plante en français et en latin (ex : citron / citrus limonum)
  • la partie de la plante dont est extraite l’huile essentielle
  • l’origine géographique de la plante.

A noter : ne remplacez pas une huile essentielle  par une autre sous prétexte que leurs noms se ressemblent. Exemple : Huile essentielle de thym à thujanol et thym à thymol.

 

Pour en savoir plus : https://sophieperronnet.fr/consultations/

 

 

COMMENT SE DEROULE UNE CONSULTATION DE BIORESONANCE A DISTANCE

COMMENT SE DEROULE UNE CONSULTATION DE BIORESONANCE A DISTANCE

 Vous avez pris votre rendez-vous auprès de mon standard.

Je vous appelle par téléphone au jour et heure convenus. Je note les données administratives Nom, prénom et date de naissance entre autres. J’échange avec vous pour connaître vos besoins et attentes en matière de santé et bien-être. Je raccroche le téléphone pendant que vous restez confortablement installé chez vous à lire, regarder la télévision… De mon côté, je me dirige vers mon appareil de biorésonance avec un post-it avec votre nom, prénom, date de naissance que je dépose sur ma table de soin et ainsi je me connecte à vous. Je déroule tous les tests dans un premier temps pour faire le bilan global des dysfonctionnements cellulaires de votre corps, de leurs causes et dans un deuxième temps, réharmoniser les dysfonctionnements sur les fréquences de santé. Vous pourrez ainsi repartir sur de nouvelles fréquences de santé !

Après la réharmonisation, je vous rappelle par téléphone en espérant que vous ne soyez pas endormi (car c’est souvent le cas !) pour vous dire sur quoi j’ai travaillé et donner mes meilleurs conseils pour retrouver et maintenir votre équilibre au plus vite. Nous reprogrammons ensemble la consultation de suivi ou vous pouvez appeler mon standard au 06 75 53 27 50.

 

Citation d’Hippocrate :

« Si quelqu’un désire la santé, il faut d’abord lui demander s’il est prêt à supprimer les causes de sa maladie. Alors seulement, il est possible de l’avoir. »

L’eau, source de vie, boisson indispensable pour le corps. 

Mon conseil : consommez tous les jours une eau de source !

Notre corps est composé de 60 à 70% d’eau.

La vie dépend de l’eau et le processus de vieillissement comporte une déshydratation. La mort intervient lorsque notre taux en eau est inférieur à 50 à 55% d’eau.

L’eau sert à amener les nutriments et à emmener les déchets. Toutefois ces fonctions ne sont possibles qu’en fonction de la bonne qualité de l’eau.

Les pertes d’eau (transpiration, urine, expiration, matières fécales) doivent être compensées par un apport liquidien en provenance des aliments et de l’eau de boisson. L’eau normalement purifie et lave.

Que doit-on boire comme eau?

Il existe différents éléments à prendre en compte pour choisir une eau bonne pour l’organisme :

  • L’eau qui circule dans l’organisme élimine les déchets métaboliques grâce à une différence de concentration. Or si on prend une eau riche en minéraux, l’effet osmotique sera réduit. Par conséquent, la surcharge de l’organisme sera favorisée et le corps éliminera moins les déchets. C’est avec les aliments qu’on se minéralise, pas avec l’eau. L’eau est faite pour laver et faciliter les échanges. Il est donc préférable de prendre une eau très peu chargée en minéraux.
  • Les propriétés médicinales des minéraux contenus dans l’eau ne peuvent pas se conserver à l’embouteillage.
  • Le rôle épurateur de l’eau circulante porte également sur le maintien de l’équilibre acido-basique. Cet équilibre est facilité par l’apport d’une eau dont la résistivité est élevée.

La résistivité (Rô), c’est la résistance d’un liquide au passage d’un courant électrique.       Plus la résistivité est élevée, plus l’eau est pure. Sur les bouteilles, la résistivité n’est   pas       toujours indiquée mais dans la plupart des cas, on peut voir sur l’étiquette :      minéralisation totale (extrait sec à 180°). Plus le chiffre est bas et plus la résistivité est     élevée. L’important, c’est que l’eau contienne peu de sels minéraux afin de faciliter les           échanges et de nettoyer le corps de ses déchets.

  • 3 catégories d’eau : eau du robinet, eau minérale et eau de source :
  • L’eau du robinet, eau potable, est trop riche en sels minéraux et donc pas forcément bonne pour l’organisme si on en consomme tous les jours.
  • Les eaux minérales comportent des sels minéraux en quantité plus ou moins importante. Le fait de boire une eau minéralisée en permanence surcharge les reins et empêche le corps de se nettoyer, de prendre les déchets métaboliques et de les éliminer par les urines. Les eaux minérales sont valables uniquement en cure, à l’usage thérapeutique, pour une durée limitée (1 ou 2 semaines, en station ou chez soi).  Le fait de prendre la même eau minérale amène toujours les mêmes minéraux, ce qui à la longue va entrainer un déséquilibre dans la teneur de minéraux de l’organisme. C’est pourquoi il faut varier les eaux minérales afin d’éviter les déséquilibres.
  • Les eaux de source sont peu minéralisées. Ce sont les eaux que l’on peut boire tous les jours. Toutefois, il faut également faire attention à  sa composition. Il est préférable de prendre une eau légèrement acide (pH<7) et une résistivité élevée ou la minéralisation totale (extrait sec à 180°) faible, inférieure à 60. Les eaux répondant à ces critères sont : Mont Roucous, Rosée de la Reine, Volcania, eau de montagne de Carrefour et Mont Calm, Volvic.

Ce qu’il est important de retenir :

Une eau riche en minéraux encrasse l’organisme et dépose des minéraux dans les reins et les boites articulaires. Pour favoriser l’élimination, il faut une eau pauvre en minéraux.

Les jus de fruits, les sodas allégés ou non :

Ces boissons présentent un taux de sucre et de sel élevé, qui provoque une rétention d’eau dans le corps. Le corps les traite comme des aliments, et même s’ils fournissent de l’eau au métabolisme, le système prend d’abord de l’eau dans une autre partie du corps pour la transformer en sucs digestifs qui décomposeront des boissons riches en sucre. Ces boissons ne remplacent donc pas l’eau.

 

Pour en savoir plus : https://sophieperronnet.fr/consultations/

 

BIEN NETTOYER VOTRE CORPS DES EXCES DE FETES

BIEN NETTOYER VOTRE CORPS DES EXCES DE FETES

Voici un article pour voir comment nettoyer votre corps et consommer suite à l’excès des fêtes ou au quotidien.

L’eau, source de vie, boisson indispensable pour le corps

 

Mon conseil : consommez tous les jours une eau de source !
Notre corps est composé de 60 à 70% d’eau.
La vie dépend de l’eau et le processus de vieillissement comporte une déshydratation. La mort intervient lorsque notre taux en eau est inférieur à 50 à 55% d’eau.
L’eau sert à amener les nutriments et à emmener les déchets. Toutefois ces fonctions ne sont possibles qu’en fonction de la bonne qualité de l’eau.
Les pertes d’eau (transpiration, urine, expiration, matières fécales) doivent être compensées par un apport liquidien en provenance des aliments et de l’eau de boisson. L’eau normalement purifie et lave.

Que doit-on boire comme eau pour les excès de fêtes ou en général ?

 

Il existe différents éléments à prendre en compte pour choisir une eau bonne pour l’organisme :
• L’eau qui circule dans l’organisme élimine les déchets métaboliques grâce à une différence de concentration. Or si on prend une eau riche en minéraux, l’effet osmotique sera réduit. Par conséquent, la surcharge de l’organisme sera favorisée et le corps éliminera moins les déchets. C’est avec les aliments qu’on se minéralise, pas avec l’eau. L’eau est faite pour laver et faciliter les échanges. Il est donc préférable de prendre une eau très peu chargée en minéraux.
• Les propriétés médicinales des minéraux contenus dans l’eau ne peuvent pas se conserver à l’embouteillage.
• Le rôle épurateur de l’eau circulante porte également sur le maintien de l’équilibre acido-basique. Cet équilibre est facilité par l’apport d’une eau dont la résistivité est élevée.

La résistivité (Rô), c’est la résistance d’un liquide au passage d’un courant électrique. Plus la résistivité est élevée, plus l’eau est pure. Sur les bouteilles, la résistivité n’est pas toujours indiquée mais dans la plupart des cas, on peut voir sur l’étiquette : minéralisation totale (extrait sec à 180°). Plus le chiffre est bas et plus la résistivité est élevée. L’important, c’est que l’eau contienne peu de sels minéraux afin de faciliter les échanges et de nettoyer le corps de ses déchets.

3 catégories d’eau : eau du robinet, eau minérale et eau de source :

 

• L’eau du robinet, eau potable, est trop riche en sels minéraux et donc pas forcément bonne pour l’organisme si on en consomme tous les jours ou lors des excès de fêtes.
• Les eaux minérales comportent des sels minéraux en quantité plus ou moins importante. Le fait de boire une eau minéralisée en permanence surcharge les reins et empêche le corps de se nettoyer, de prendre les déchets métaboliques et de les éliminer par les urines. Les eaux minérales sont valables uniquement en cure, à l’usage thérapeutique, pour une durée limitée (1 ou 2 semaines, en station ou chez soi). Le fait de prendre la même eau minérale amène toujours les mêmes minéraux, ce qui à la longue va entrainer un déséquilibre dans la teneur de minéraux de l’organisme. C’est pourquoi il faut varier les eaux minérales afin d’éviter les déséquilibres.
• Les eaux de source sont peu minéralisées. Ce sont les eaux que l’on peut boire tous les jours. Toutefois, il faut également faire attention à sa composition. Il est préférable de prendre une eau légèrement acide (pH<7) et une résistivité élevée ou la minéralisation totale (extrait sec à 180°) faible, inférieure à 60. Les eaux répondant à ces critères sont : Mont Roucous, Rosée de la Reine, Volcania, eau de montagne de Carrefour et Mont Calm, Volvic.

Ce qu’il est important de retenir :

 

Une eau riche en minéraux encrasse l’organisme et dépose des minéraux dans les reins et les boites articulaires. Pour favoriser l’élimination, il faut une eau pauvre en minéraux. Et adapter selon les excès de fêtes.
Les jus de fruits, les sodas allégés ou non :
Ces boissons présentent un taux de sucre et de sel élevé, qui provoque une rétention d’eau dans le corps. Le corps les traite comme des aliments, et même s’ils fournissent de l’eau au métabolisme, le système prend d’abord de l’eau dans une autre partie du corps pour la transformer en sucs digestifs qui décomposeront des boissons riches en sucre. Ces boissons ne remplacent donc pas l’eau.

Lien vers les soins : https://sophieperronnet.fr/soins/