Adresse : 5 Rue de Lattre de Tassigny, 45110 Châteauneuf-sur-Loire

Téléphone : 06 75 53 27 50 Email : sophieperronnet.naturo@gmail.com

Naturopathe Sophie Perronnet
COMMENT SE DEROULE UNE CONSULTATION DE BIORESONANCE A DISTANCE

COMMENT SE DEROULE UNE CONSULTATION DE BIORESONANCE A DISTANCE

 Vous avez pris votre rendez-vous auprès de mon standard.

Je vous appelle par téléphone au jour et heure convenus. Je note les données administratives Nom, prénom et date de naissance entre autres. J’échange avec vous pour connaître vos besoins et attentes en matière de santé et bien-être. Je raccroche le téléphone pendant que vous restez confortablement installé chez vous à lire, regarder la télévision… De mon côté, je me dirige vers mon appareil de biorésonance avec un post-it avec votre nom, prénom, date de naissance que je dépose sur ma table de soin et ainsi je me connecte à vous. Je déroule tous les tests dans un premier temps pour faire le bilan global des dysfonctionnements cellulaires de votre corps, de leurs causes et dans un deuxième temps, réharmoniser les dysfonctionnements sur les fréquences de santé. Vous pourrez ainsi repartir sur de nouvelles fréquences de santé !

Après la réharmonisation, je vous rappelle par téléphone en espérant que vous ne soyez pas endormi (car c’est souvent le cas !) pour vous dire sur quoi j’ai travaillé et donner mes meilleurs conseils pour retrouver et maintenir votre équilibre au plus vite. Nous reprogrammons ensemble la consultation de suivi ou vous pouvez appeler mon standard au 06 75 53 27 50.

 

Citation d’Hippocrate :

« Si quelqu’un désire la santé, il faut d’abord lui demander s’il est prêt à supprimer les causes de sa maladie. Alors seulement, il est possible de l’avoir. »

L’eau, source de vie, boisson indispensable pour le corps. 

Mon conseil : consommez tous les jours une eau de source !

Notre corps est composé de 60 à 70% d’eau.

La vie dépend de l’eau et le processus de vieillissement comporte une déshydratation. La mort intervient lorsque notre taux en eau est inférieur à 50 à 55% d’eau.

L’eau sert à amener les nutriments et à emmener les déchets. Toutefois ces fonctions ne sont possibles qu’en fonction de la bonne qualité de l’eau.

Les pertes d’eau (transpiration, urine, expiration, matières fécales) doivent être compensées par un apport liquidien en provenance des aliments et de l’eau de boisson. L’eau normalement purifie et lave.

Que doit-on boire comme eau?

Il existe différents éléments à prendre en compte pour choisir une eau bonne pour l’organisme :

  • L’eau qui circule dans l’organisme élimine les déchets métaboliques grâce à une différence de concentration. Or si on prend une eau riche en minéraux, l’effet osmotique sera réduit. Par conséquent, la surcharge de l’organisme sera favorisée et le corps éliminera moins les déchets. C’est avec les aliments qu’on se minéralise, pas avec l’eau. L’eau est faite pour laver et faciliter les échanges. Il est donc préférable de prendre une eau très peu chargée en minéraux.
  • Les propriétés médicinales des minéraux contenus dans l’eau ne peuvent pas se conserver à l’embouteillage.
  • Le rôle épurateur de l’eau circulante porte également sur le maintien de l’équilibre acido-basique. Cet équilibre est facilité par l’apport d’une eau dont la résistivité est élevée.

La résistivité (Rô), c’est la résistance d’un liquide au passage d’un courant électrique.       Plus la résistivité est élevée, plus l’eau est pure. Sur les bouteilles, la résistivité n’est   pas       toujours indiquée mais dans la plupart des cas, on peut voir sur l’étiquette :      minéralisation totale (extrait sec à 180°). Plus le chiffre est bas et plus la résistivité est     élevée. L’important, c’est que l’eau contienne peu de sels minéraux afin de faciliter les           échanges et de nettoyer le corps de ses déchets.

  • 3 catégories d’eau : eau du robinet, eau minérale et eau de source :
  • L’eau du robinet, eau potable, est trop riche en sels minéraux et donc pas forcément bonne pour l’organisme si on en consomme tous les jours.
  • Les eaux minérales comportent des sels minéraux en quantité plus ou moins importante. Le fait de boire une eau minéralisée en permanence surcharge les reins et empêche le corps de se nettoyer, de prendre les déchets métaboliques et de les éliminer par les urines. Les eaux minérales sont valables uniquement en cure, à l’usage thérapeutique, pour une durée limitée (1 ou 2 semaines, en station ou chez soi).  Le fait de prendre la même eau minérale amène toujours les mêmes minéraux, ce qui à la longue va entrainer un déséquilibre dans la teneur de minéraux de l’organisme. C’est pourquoi il faut varier les eaux minérales afin d’éviter les déséquilibres.
  • Les eaux de source sont peu minéralisées. Ce sont les eaux que l’on peut boire tous les jours. Toutefois, il faut également faire attention à  sa composition. Il est préférable de prendre une eau légèrement acide (pH<7) et une résistivité élevée ou la minéralisation totale (extrait sec à 180°) faible, inférieure à 60. Les eaux répondant à ces critères sont : Mont Roucous, Rosée de la Reine, Volcania, eau de montagne de Carrefour et Mont Calm, Volvic.

Ce qu’il est important de retenir :

Une eau riche en minéraux encrasse l’organisme et dépose des minéraux dans les reins et les boites articulaires. Pour favoriser l’élimination, il faut une eau pauvre en minéraux.

Les jus de fruits, les sodas allégés ou non :

Ces boissons présentent un taux de sucre et de sel élevé, qui provoque une rétention d’eau dans le corps. Le corps les traite comme des aliments, et même s’ils fournissent de l’eau au métabolisme, le système prend d’abord de l’eau dans une autre partie du corps pour la transformer en sucs digestifs qui décomposeront des boissons riches en sucre. Ces boissons ne remplacent donc pas l’eau.

 

Pour en savoir plus : https://sophieperronnet.fr/consultations/

 

COMPRENDRE COMMENT FONCTIONNE LA BIORÉSONANCE

COMPRENDRE COMMENT FONCTIONNE LA BIORÉSONANCE

VOICI UN ARTICLE SUR COMMENT FONCTIONNE LA BIORÉSONANCE, n’hésitez pas à revenir vers moi pour toutes questions.

Je ne crois que ce que je vois ! Les gens qui sont confrontés pour la première fois à la biorésonance ont des avis opposés sur le sujet. Ceux qui croient « dur comme fer » à la médecine officielle rejettent l’idée d’un revers de main. Les autres sont d’emblée convaincus par ses perspectives de soins.
Mais pour tous ceux qui ont été conditionnés par de nombreuses années de formation scientifique, il est incroyablement difficile d’accepter des structures qui existent en dehors de l’approche déjà établie en physique et chimie, parce qu’elles ne peuvent pas être expliquées mathématiquement à l’heure actuelle.

Pourtant, avec le recul, ce scepticisme est tout à fait nécessaire pour permettre un travail d’approfondissement. N’acceptez jamais ce que vous n’avez pas minutieusement questionné, et ne rejetez jamais rien avant d’avoir vous-même testé. Une saine part de scepticisme est aussi nécessaire, parce que de nombreux défenseurs des méthodes naturelles de guérison vivent dans les nuages, en ignorant les principes basiques du travail scientifique. Si les mathématiques modernes (et même les anciennes !) ne peuvent décrire les processus, et si vous voulez quand même établir de nouvelles bases de manière scientifique, il est utile d’examiner de près en quoi consiste ce type de travail.

Oui mais, qu’est ce que la biorésonance ?

La biorésonance est un concept «révolutionnaire» utilisé en médecine douce ou alternative. Elle fonctionne par émissions de signaux électromagnétiques précis et de très faible intensité. Ces fréquences et leurs amplitudes sont sans aucun danger pour la santé. Bien au contraire, ces ondes permettent de faire passer un système biologique instable à l’origine de diverses pathologies à un état d’équilibre physiologique plus cohérent qui facilite la bonne santé.
Rappelons-nous que nos cellules échangent sans cesse des informations ondulatoires en fréquence et en amplitude. Toutes les cellules saines de n’importe quels organismes vivants émettent le même signal de 0,03 Hz. Chaque organe en bon fonctionnement ou en état pathologique, chaque système énergétique, chaque pathogène possède sa ou ses propres fréquences fondamentales de résonance. Ces fréquences se retrouvent en harmoniques en décades1, et la progression de la maladie suit une évolution depuis les fréquences les plus aiguës vers les fréquences de plus en plus basses.

En biorésonance, les harmoniques élevées et basses permettent de tester un problème quel que soit son stade d’avancement, car une fréquence au-delà de 100 kHz implique un trouble potentiel qui n’est pas encore manifesté dans le corps.

Y a t-il un lien entre la biorésonance et la médecine officielle ?

Le Dr Janine Fontaine, cardiologue, cheffe du service anesthésie et réanimation en milieu hospitalier est très claire à ce sujet: «L’énergie ! Insuffisance ou excès à la suite de blocages de sa circulation ont un effet immédiat sur les cellules de notre corps. (..) Mais l’énergie se manipule! Il est possible d’accélérer ou de parfaire une cicatrisation et de faire disparaitre certaines tumeurs. L’expérience médicale confirme sur le vivant la loi d’Einstein : matière, lumière et énergie sont liés (..) Je découvre la réalité du deuxième corps électromagnétique, soumis aux influences du magnétisme (..) qui en dessine le squelette. La raison essentielle qui oppose souvent le médecin au malade devient alors une évidence. Le patient vit les perturbations de ce corps électromagnétique quand le médecin n’intervient et ne reconnaît que le corps physique. L’un et l’autre ne parlent pas du même corps.»

 

Quel est le lien entre biorésonance et santé ?

La biorésonance permet d’établir des bilans de terrain en repérant d’éventuelles «anomalies électromagnétiques » affectant certains organes et d’en rectifier le fonctionnement par des signaux cohérents et de très faible intensité.Le système Rayonex, que j’utilise, a été développé au début des années 80 par l’ingénieur Paul Schmidt en Allemagne. Il se base sur une banque de données de plusieurs centaines de milliers de fréquences du corps humain et a fait l’objet de nombreuses études scientifiques qui ont prouvé son efficacité.

Comment expliquer comment ça fonctionne?
Pour comprendre comment la biorésonance fonctionne, il faut s’intéresser à un domaine scientifique en plein boom, celui de la science quantique.
Les théories dites « quantiques » décrivent le comportement des atomes et des particules et les propriétés du rayonnement électromagnétique. Cependant, la physique quantique heurte le sens commun à plusieurs égards. Sa description du monde microscopique, radicalement nouvelle, s’appuie sur de nouveaux postulats 3 réputés ardus à tel point que Richard Feynman4 (prix Nobel 1965), l’un des plus grands théoriciens spécialistes de la physique quantique de la seconde moitié du XXème siècle, a écrit : «Je crois pouvoir affirmer que personne ne comprend vraiment la physique quantique»

Et Niels Bohr, un des créateurs de la mécanique quantique (prix Nobel 1922) disait «Quiconque n’est pas choqué par la théorie quantique ne la comprend pas.»

 

Mais nous sommes là pour tenter de comprendre… alors poursuivons en tentant de rester simple sans sombrer dans le simplisme

 

Tout d’abord, il faut admettre que tout est énergie. Ainsi, chaque particule qui constitue la matière est de l’énergie concentrée. Donc la matière et l’énergie sont une même chose sous deux apparences distinctes. Tout comme l’eau et la vapeur par exemple.
Puis, il nous faut comprendre que 4 principes donnent de la cohésion à la matière, c’est à dire sa solidité, dont la gravité et les forces électromagnétiques. Un cinquième principe existe, nommé le Boson de Higgs, qui lui donne sa masse. Enfin, les scientifiques se sont rendu compte que leur pensée influençait les résultats des expériences qu’ils réalisaient. Ils ont donc découvert le nouvel élément à prendre en compte : l’information. Pour comprendre l’organisation de la matière, la présence d’une information semble donc indispensable.

Sans l’information comment expliquer le regroupement de l’énergie pour former la matière?

C’est là qu’intervient le concept de « champ quantique ». Un champ est un système bouillonnant, une ondulation, une vibration, une oscillation, une vague qui possède une longueur d’onde et donc une fréquence. Ce champ a aussi une énergie. Ce couple de valeurs, énergie et fréquence, caractérise le champ en chaque point de l’espace.
Quand la science rejoint la spiritualité.

 

Pour ceux d’entre vous qui s’intéressent au domaine spirituel et aux traditions hindoues, peut-être avez-vous entendu parler des champs Akashiques ?

 

Ce champ est un champ cosmique d’interconnexion, de transfert et de conservation de l’information et de l’énergie.
Erwin Laszlo, détenteur d’un doctorat d’état à la Sorbonne, ex-professeur de philosophie dans de prestigieuses universités, responsable d’études sur le futur aux États Unis et en Europe, dont la candidature a été proposée en 2004 pour le prix Nobel de la paix a sorti un livre en 2008 « Science et champ akashiques ». Son ouvrage s’appuie sur les derniers développements de la recherche scientifique en cosmologie, en physique quantique, en biologie et dans les sciences de l’esprit.
Toutes les recherches d’avant-garde concordent devant la complexité toujours plus grande des phénomènes étudiés, pour faire l’hypothèse d’un champ unifié sous-tendant toute manifestation de la vie, champ qui ressemblerait à un vide très dense, plein d’énergie et riche surtout d’informations assurant la cohérence et l’interconnexion entre tous les éléments.

Et le corps humain ?

Le corps humain est donc, selon la science quantique, constitué de particules qui vibrent et s’agglomèrent grâce à des forces. Nous savons que le corps utilise l’électricité et le magnétisme pour son fonctionnement. Ces phénomènes sont enregistrables par les électro-cardiogrammes, électroencéphalogrammes etc. Et les IRM fonctionnent grâce aux champs magnétiques des noyaux des atomes qui constituent nos cellules.

Notre corps émet en permanence de l’énergie pour son fonctionnement interne mais aussi vers l’extérieur. Un corps malade envoie donc des ondes différentes d’un corps en bonne santé. Notre état de santé peut se «voir» grâce à notre rayonnement. Et mieux encore, si notre corps envoie des ondes, il est aussi traversé en permanence par de l’énergie venant de l’extérieur. Notre corps est en lien en permanence avec ce champ d’information quantique dans lequel il baigne. La physique quantique permet donc d’expliquer une forme de communication intercellulaire qui laisse entrevoir des explications possibles concernant les soins par biorésonance à distance.

Le Bilan de santé en biorésonance est non seulement une photographie de l’état de santé actuel mais il est également prédictif. Il permet de mettre en place une prévention. Notamment, il pourrait permettre de réaliser des compréhensions plus précoces sur certaines maladies (virus et bactéries par exemple). Cette technique permet également de tester électroniquement les médicaments que l’on se propose de prendre, directement sur le ou les organes déficients ou malades, mais aussi ceux que l’on prend déjà. Je pense notamment à tous ceux qui pratiquent l’auto-médication.

Ce faisant, il est possible de mettre en évidence les bienfaits ou les aggravations des thérapies en cours ou proposées.

En cabinet ou à distance les bilans ont la même qualité. La ré-harmonisation, elle, est plus subtile lorsqu’elle est effectuée à distance mais de nombreux patients témoignent en avoir senti les effets pendant la réharmonisation et ont vu leur état de santé s’améliorer.

La force de notre médecine moderne est de posséder de solides connaissances scientifiques et technologiques pour soulager les maladies même si des critiques sont émises. Les thérapies de soutien telles que la biorésonance peuvent aider les personnes à corriger leur terrain biologique puisqu’elle permet de réaliser une évaluation objective de l’état énergétique des cellules et aider à maintenir ce terrain en état d’équilibre pour contribuer à nous maintenir en bonne santé, préserver notre vitalité et notre bien-être.

Sources :

http://www.astronoo.com/…/articles/theorie-quantique-des-ch…
https://www.clubdebudapest.org
L’homme énergétique de Luc Bodin éditions Trédaniel
…et si mes cellules savaient apprendre ? De Michel Larroche éditions Trédaniel
N°501 La Recherche juillet 2015 Les révolutions quantiques
Du magnétisme à la physique quantique de JC Vergnes Éditions Safran
N° 4 juillet 2017 de la revue Sapiens La médecine du futur est déjà là ! Et N°8 L’énergie au service du vivant, les solutions d’une médecine bioquantique
Science et champ akashiques de Erwin Laszlo
la médecine du corps énergétique : une révolution thérapeutique, 1983 du Dr Janine Fontaine
La biorésonance d’après Paul Schmidt du Pr Dietmar Heimes éditions spurbuchverlag 4ème édition 2013

Découvrir plus sur LA BIORÉSONANCE : https://sophieperronnet.fr/consultations/

 

BIEN NETTOYER VOTRE CORPS DES EXCES DE FETES

BIEN NETTOYER VOTRE CORPS DES EXCES DE FETES

Voici un article pour voir comment nettoyer votre corps et consommer suite à l’excès des fêtes ou au quotidien.

L’eau, source de vie, boisson indispensable pour le corps

 

Mon conseil : consommez tous les jours une eau de source !
Notre corps est composé de 60 à 70% d’eau.
La vie dépend de l’eau et le processus de vieillissement comporte une déshydratation. La mort intervient lorsque notre taux en eau est inférieur à 50 à 55% d’eau.
L’eau sert à amener les nutriments et à emmener les déchets. Toutefois ces fonctions ne sont possibles qu’en fonction de la bonne qualité de l’eau.
Les pertes d’eau (transpiration, urine, expiration, matières fécales) doivent être compensées par un apport liquidien en provenance des aliments et de l’eau de boisson. L’eau normalement purifie et lave.

Que doit-on boire comme eau pour les excès de fêtes ou en général ?

 

Il existe différents éléments à prendre en compte pour choisir une eau bonne pour l’organisme :
• L’eau qui circule dans l’organisme élimine les déchets métaboliques grâce à une différence de concentration. Or si on prend une eau riche en minéraux, l’effet osmotique sera réduit. Par conséquent, la surcharge de l’organisme sera favorisée et le corps éliminera moins les déchets. C’est avec les aliments qu’on se minéralise, pas avec l’eau. L’eau est faite pour laver et faciliter les échanges. Il est donc préférable de prendre une eau très peu chargée en minéraux.
• Les propriétés médicinales des minéraux contenus dans l’eau ne peuvent pas se conserver à l’embouteillage.
• Le rôle épurateur de l’eau circulante porte également sur le maintien de l’équilibre acido-basique. Cet équilibre est facilité par l’apport d’une eau dont la résistivité est élevée.

La résistivité (Rô), c’est la résistance d’un liquide au passage d’un courant électrique. Plus la résistivité est élevée, plus l’eau est pure. Sur les bouteilles, la résistivité n’est pas toujours indiquée mais dans la plupart des cas, on peut voir sur l’étiquette : minéralisation totale (extrait sec à 180°). Plus le chiffre est bas et plus la résistivité est élevée. L’important, c’est que l’eau contienne peu de sels minéraux afin de faciliter les échanges et de nettoyer le corps de ses déchets.

3 catégories d’eau : eau du robinet, eau minérale et eau de source :

 

• L’eau du robinet, eau potable, est trop riche en sels minéraux et donc pas forcément bonne pour l’organisme si on en consomme tous les jours ou lors des excès de fêtes.
• Les eaux minérales comportent des sels minéraux en quantité plus ou moins importante. Le fait de boire une eau minéralisée en permanence surcharge les reins et empêche le corps de se nettoyer, de prendre les déchets métaboliques et de les éliminer par les urines. Les eaux minérales sont valables uniquement en cure, à l’usage thérapeutique, pour une durée limitée (1 ou 2 semaines, en station ou chez soi). Le fait de prendre la même eau minérale amène toujours les mêmes minéraux, ce qui à la longue va entrainer un déséquilibre dans la teneur de minéraux de l’organisme. C’est pourquoi il faut varier les eaux minérales afin d’éviter les déséquilibres.
• Les eaux de source sont peu minéralisées. Ce sont les eaux que l’on peut boire tous les jours. Toutefois, il faut également faire attention à sa composition. Il est préférable de prendre une eau légèrement acide (pH<7) et une résistivité élevée ou la minéralisation totale (extrait sec à 180°) faible, inférieure à 60. Les eaux répondant à ces critères sont : Mont Roucous, Rosée de la Reine, Volcania, eau de montagne de Carrefour et Mont Calm, Volvic.

Ce qu’il est important de retenir :

 

Une eau riche en minéraux encrasse l’organisme et dépose des minéraux dans les reins et les boites articulaires. Pour favoriser l’élimination, il faut une eau pauvre en minéraux. Et adapter selon les excès de fêtes.
Les jus de fruits, les sodas allégés ou non :
Ces boissons présentent un taux de sucre et de sel élevé, qui provoque une rétention d’eau dans le corps. Le corps les traite comme des aliments, et même s’ils fournissent de l’eau au métabolisme, le système prend d’abord de l’eau dans une autre partie du corps pour la transformer en sucs digestifs qui décomposeront des boissons riches en sucre. Ces boissons ne remplacent donc pas l’eau.

Lien vers les soins : https://sophieperronnet.fr/soins/

PRESENTATION SOPHIE PERRONNET

PRESENTATION SOPHIE PERRONNET

Connaissez -vous SOPHIE PERRONNET, la naturopathe du 5 rue De Lattre de Tassigny à Châteauneuf – sur – Loire qui prend soin de vous et de votre santé ?

Mais ce que vous ne savez pas c’est que mon parcours a été semé d’embuches depuis les années lycée. Après un baccalauréat D (biologie), je souhaitais aller dans le secteur de la santé mais comme j’avais peur des aiguilles, j’ai fait un Brevet de Technicien Supérieur Industries Agroalimentaires et Biotechnologies. Alimentation et santé faisaient déjà sens pour moi à l’époque. Le diplôme en poche, il était difficile à cet époque pour une femme de travailler dans l’industrie alors j’ai rebondi en faisant une année de spécialisation de « Qualiticienne en agro-alimentaire » pour entrer dans le secteur par le biais des certifications produits et entreprises ISO 9000.

J’ai réussi à la suite de mon stage dans un laboratoire de microbiologie alimentaire à être responsable qualité avec une autre casquette de consultante en hygiène alimentaire dans les industries pendant 2 ans pour finalement devenir responsable Qualité Sécurité Environnement et Recherche et Développement pendant 16 ans dans un grand groupe biscuitier français. Les journées de travail étaient denses avec des déplacements professionnels sur la France et deux enfants en bas âge. Il devenait de plus en plus difficile pour moi de tenir ce rythme non physiologique. Pour y faire face, j’ai fait appel à des praticiens de santé naturelle. Et dans le même temps, deux de mes amies ont eu un cancer. Et là, le choc ! Tout a basculé !

SOPHIE PERRONNET DECOUVRE LA NATUROTHERAPIE

Je devais absolument quitter ce poste pour sauver ma vie mais pour faire quoi ? 

Une amie m’a éveillé en me parlant de ses études de naturothérapie à la faculté de médecine. Le déclic ! Trois mois après, je démarrais mes études de naturopathie holistique au CENATHO à Paris et je validais mes 4 années une à une, mon stage clinique et mon mémoire « Accompagnement de la personne cancéreuse par la naturopathie holistique ». Le diplôme en poche, j’ouvrais mon cabinet de naturopathie à Jargeau en mars 2013. Je faisais des consultations de naturopathie « traditionnelles » pour des personnes qui avaient des problèmes de digestion, d’excès de poids puis très rapidement j’ai reçu des personnes atteintes du cancer ou de lourdes pathologies auto-immunes en accompagnement de leurs traitements allopathiques. Ces personnes avaient également besoin d’un accompagnement en psychologie brève alors je me suis formée à l’EPRTH en novembre 2014 pour répondre à leur besoin urgent. En mai 2016, j’installais mon cabinet SOPHIE PERRONNET, naturopathe à Châteauneuf – sur – Loire pour me rapprocher de mon domicile. Pour monter en compétences et toujours maintenir un niveau d’excellence, je participais à des formations et des séminaires toujours dans les techniques naturelles.

TROUVER MES PREMIERS CLIENTS AU SEIN DE MON CABINET DE NATUROPATHE

Mais le problème que je rencontrais régulièrement au cabinet était de trouver dès la première consultation les causes des problèmes de santé de mes clients.

Je me disais « il doit bien exister sur cette terre un appareil qui m’aide à identifier les causes des déséquilibres ? » et grâce à l’univers, j’ai trouvé ma réponse avec l’appareil de biorésonance selon Paul Schmidt, appareil de médecine quantique que j’ai eu au cabinet dès mars 2017. Je me souviens très bien du démarrage en biorésonance avec Marthe qui était mourante « Sophie, il faut démarrer vos séances en biorésonance, je suis en train de mourir ! » J’ai alors répondu à sa demande dès le lendemain avec une certaine pression, tous les jours puis tous les 2 jours et progressivement nous avons éloigné les soins. Aujourd’hui, Marthe a 86 ans, elle va très bien. C’est ma grand-mère de cœur, c’est elle qui m’a lancée dans cette histoire de médecine quantique plus rapidement que prévu. Et à partir de ce jour-là, ma pratique a beaucoup évolué (en présentiel ou à distance) avec des centaines de clients, de différents pays, qui avaient la maladie de Lyme à tous les stades.

Vous me connaissez avec mon côté expertise : de nouvelles formations, des lectures, beaucoup de réussites dans les soins puis j’ai rencontré avec certains clients des résistances au traitement que je ne comprenais pas au le début. « Qu’est ce qui fait que le traitement ne tienne pas dans la durée ? Il tenait parfois des semaines, des mois puis rechute »

UNE FORMATION CAPTIVANTE SUITE A UNE RENCONTRE

Cette question m’a hanté pendant des semaines jusqu’à la formation avec Philippe sur les mémoires émotionnelles, trans-générationnelles et karmiques fin octobre 2019. Cette formation m’a ouvert encore d’autres domaines non explorés jusqu’alors. J’ai aussi beaucoup progressé avec Marine qui a une neuroborréliose. Ce besoin de comprendre, mon côté scientifique m’a amené vers l’utilisation d’un autre outil de médecine quantique TimeWaver Med qui rend visible l’invisible en parallèle de mes soins en biorésonance. Le TimeWaver analyse le champ d’information pour identifier les informations nécessaires au rééquilibrage de l’ensemble des niveaux de l’être. Son but est « d’écrire » ces nouvelles informations dans le champ d’information sous la forme de vibrations. Ainsi les déséquilibres existants dans le champ d’information sont rééquilibrés et compensés.

 

RESOUDRE VOS PROBLEMES, DES REUSSITES IMPORTANTES POUR MOI

Il faut savoir que notre conscience n’a pas d’accès direct au champ d’information car elle s’oriente soit vers la dimension physique (externe), soit vers la réalité psychique (intérieure). Mon TimeWaver travaille jours et nuits au rééquilibrage de mes clients sur tous les plans de l’être en parallèle de mes soins au cabinet.

Des réussites extraordinaires, surprenantes, encore plus depuis mars 2020. Quel plaisir d’entendre chaque année, mes clients qui ont résolus leurs problèmes de santé qu’ils avaient depuis des années ! Du travail, de la patience, de la conscience, de l’humanité et de l’amour, voilà mon secret ! Alors continuez à prendre soin de vous sur tous les plans. Au plaisir de travailler sur votre santé et votre bien-être pour réaliser votre bonheur au sein du Cabinet SOPHIE PERRONNET, naturopathe à Châteauneuf – sur – Loire.

SOPHIE PERRONNET, naturopathe et praticienne de médecine quantique, identifie en moins d’une heure les causes de vos problèmes de santé et de bien-être pour mieux les résoudre.

Pour en découvrir plus : https://sophieperronnet.fr/qui-suis-je/

DANS LE CADRE DU DECRET POUR LA LUTTE CONTRE LE CORONA VIRUS

DANS LE CADRE DU DECRET POUR LA LUTTE CONTRE LE CORONA VIRUS

Dans le cadre de CORONA VIRUS. Par solidarité avec tous les professionnels de santé, les consultations en biorésonance sont maintenues et je privilégierai les consultations à distance pour ralentir au maximum les contaminations dans l’intérêt de mes clients, de mes proches et moi-même. Les consultations en EPRTH seront reportées.
Je reste à votre disposition pour toutes questions ou demandes.

Pour informations dans le cadre du CORONA VIRUS :

« Information d’un chercheur collaborant avec le groupe de travail qui lutte contre l’épidémie de coronavirus :

Nous transmettons ici à tous des informations claires, simples et accessibles, qui décrivent exactement ce qu’est le virus Covid-19 (Coronavirus), comment il se transmet d’une personne à l’autre et comment il peut être neutralisé dans la vie de tous les jours.

L’infection par le virus ne provoque pas un rhume avec écoulement nasal ou une toux grasse, mais une toux sèche, c’est la chose la plus facile à reconnaître.

Le virus ne résiste pas à la chaleur et meurt s’il est exposé à des températures de 26-27 degrés : il faut donc souvent consommer des boissons chaudes comme du thé, de la tisane ou de la soupe pendant la journée, ou simplement de l’eau chaude : les liquides chauds neutralisent le virus, donc évitez de boire de l’eau glacée.

Et pour ceux qui peuvent le faire, exposez-vous au soleil !

1. La taille du virus est assez grande (diamètre d’environ 400-500 nanomètres), donc n’importe quel type de masque peut l’arrêter : dans la vie normale, les masques spéciaux ne sont pas nécessaires, des masques simples suffisent.

En revanche, la situation est différente pour les médecins et les professionnels de santé qui sont exposés à de fortes charges virales et doivent utiliser des équipements spéciaux.

2. Lorsque le virus se trouve sur des surfaces métalliques, il survit pendant environ 12 heures. Ainsi, lorsque vous touchez des surfaces métalliques telles que des poignées de portes, des appareils électroménagers, des barres de tramways, etc., lavez-vous bien les mains et désinfectez-les soigneusement.

3. Le virus peut vivre niché dans les vêtements et les tissus pendant environ 6/12 heures : les détergents normaux peuvent le tuer. Pour les vêtements qui ne peuvent pas être lavés tous les jours, vous pouvez les exposer au soleil de façon prolongée, le Covid 19 ne résistera pas.

Comment le Corona Virus se manifeste :

1. Le virus s’installe d’abord dans la gorge, provoquant une inflammation et une sensation de gorge sèche : ce symptôme peut durer 3/4 jours.

2. le virus voyage ensuite à travers l’humidité présente dans les voies respiratoires, descend dans la trachée, puis s’installe dans les poumons, provoquant une pneumonie. Cette étape dure environ 5/6 jours.

3. La pneumonie se produit par une forte fièvre et des difficultés à respirer, mais elle n’est pas accompagnée des frissonnements classiques. Si vous avez la sensation de vous étouffer, contactez immédiatement votre médecin.

Comment pouvez-vous éviter le corona virus ?

1. La transmission du virus se fait surtout par contact direct, en touchant des tissus ou des matériaux sur lesquels le virus est présent : il est essentiel de se laver les mains fréquemment.

Le virus ne survit sur vos mains que pendant une dizaine de minutes, mais en dix minutes, beaucoup de choses peuvent arriver : se frotter les yeux ou se gratter le nez par exemple, et ainsi laissez le virus entrer dans votre gorge…

Alors, pour votre propre bien et pour celui des autres, lavez-vous les mains très souvent et désinfectez-les !

2. Vous pouvez vous gargariser avec une solution désinfectante qui élimine ou minimise la quantité de virus qui pourrait entrer dans votre gorge, ainsi vous l’éliminez avant qu’il ne descende dans la trachée puis dans les poumons.

3. désinfecter le clavier des ordinateurs et des téléphones portables.

De plus, le Covid19 peut ne pas présenter de signes d’infection pendant de nombreux jours, pendant lesquels on ne peut pas savoir si une personne est infectée ou pas.
Mais lorsque vous avez de la fièvre et/ou que vous toussez, vos poumons sont généralement déjà pris à 50 %.
Les experts suggèrent donc de faire une simple vérification que l’on peut faire soi-même tous les matins :
Prenez une grande respiration et retenez votre souffle pendant plus de 10 secondes. Si vous y parvenez sans tousser, sans sentiment d’oppression, etc., cela montre qu’il n’y a pas de fibrose dans les poumons, ce qui indique essentiellement l’absence d’infection.

Dans des moments aussi critiques, faites cette vérification chaque matin dans un environnement d’air propre.

Ce sont là des informations et des conseils simples de médecins qui traitent les cas de Corona virus.

Autre conseil simple, on doit s’assurer de garder la gorge humide, au moins la moins sèche possible. Buvez quelques gorgées d’eau au moins toutes les 15 à 20 minutes.
POURQUOI ? Même si le virus pénètre dans votre bouche… l’eau ou d’autres liquides l’emporteront par l’œsophage et dans l’estomac.
Une fois dans l’estomac, l’acide gastrique va tuer le virus. Si vous ne buvez pas assez d’eau régulièrement, le virus pourra ainsi pénétrer plus facilement dans vos poumons.
Partagez cette information avec votre famille, vos amis et vos connaissances, la solidarité et le sens civique comptent.

Portez vous bien, Sophie PERRONNET

Lien : https://sante.journaldesfemmes.fr/maladies/2605417-coronavirus-france-monde-direct-masques-deconfinement-italie-ecole-statistiques-bretagne-region-traitement-tocilizumab/

covid19-4689908

LE YOGA, POUR TOUT LE MONDE SANS APTITUDE PARTICULIÈRE ?

LE YOGA, POUR TOUT LE MONDE SANS APTITUDE PARTICULIÈRE ?

LE YOGA, POUR TOUT LE MONDE SANS APTITUDE PARTICULIÈRE ?

ACCUEIL > ACTUALITÉS > LE YOGA, POUR TOUT LE MONDE SANS APTITUDE PARTICULIÈRE ?

Discipline ancestrale née en Inde vers le 3e millénaire avant notre ère, le yoga possède de nombreuses vertus. Parfaite pour lutter contre le stress, sa pratique combine postures, exercices respiratoires et relaxation. En plus, tout le monde peut s’y mettre !

Amélioration de son état de santé global, de ses capacités de concentration, sensation de lâcher-prise et de bien-être : la pratique du yoga porte vite ses fruits pour qui se montre persévérant.

Premier atout : il est accessible à tous et ne requiert pas d’aptitude particulière.

Ensuite, le yoga procure rapidement une sensation de détente mentale, de plus en plus prisée dans nos vies trépidantes. Pratiqué régulièrement, à raison d’une heure par semaine, il contribue même à développer la souplesse et à alléger certaines tensions du corps.

Le yoga est donc un allié de choix pour lutter contre le stress et l’anxiété, mais il contribue également à tonifier ses muscles, à gagner en souplesse, en équilibre, à renforcer la région abdominale et même à réduire la masse grasse…

Une pratique en douceur

Il existe différents types de yoga, regroupés sous le terme de Hatha yoga. Privilégiant les exercices sur le corps, le contrôle de la respiration ou encore le travail du mental, il favorise les conditions pour accéder à l’étape finale : la méditation. Les postures, aux noms évocateurs de demi-lune, cobra ou encore salutation au soleil, s’exercent soit dans l’immobilité, soit dans le mouvement. Elles se pratiquent toujours en douceur, en veillant à bien placer son corps. Étroitement lié aux postures, le contrôle du souffle est un aspect majeur du yoga.

S’il existe de multiples déclinaisons et combinaisons possibles, les quatre phases majeures de la respiration en yoga sont : l’inspiration, la rétention poumons pleins, l’expiration, et la rétention poumons vides.

Enfin, la phase de relaxation, pratiquée assis ou allongé, vient clore la séance.

Des bienfaits visibles

Le yoga relaxe et calme, certes, mais il possède d’autres vertus. Des exercices plus toniques peuvent provoquer un véritable coup de fouet et vous ré-énergiser. La pratique régulière favorise un développement harmonieux de la personnalité qui fait du bien à soi, mais qui rejaillit aussi sur autrui.

Enfin, la pratique du yoga va de paire avec une bonne hygiène de vie.

D’autres informations

Un grand choix de soin

Votre naturopathe vous propose de nombreux soins adaptés à chacun. Les soins sont adaptés aussi bien aux adultes que les enfants.

De nombreux ateliers à votre disposition

Votre naturopathe, Sophie Perronnet, vous propose un grand choix d’ateliers sur différentes thématiques : alimentation, stress, sommeil, huiles essentielles, …

Les liens à découvrir de votre naturopathe

Que cela soit des professionnels ou des sites dans le domaine de la naturopathie, nous vous proposons de découvrir de nombreux liens sur notre activité.